Tags

Related Posts

Share This

Mon 20e 4000 non répété : La Dent du Géant D- 4013m – et Traversée Aiguille d’Entrêves sans sommet – 082012

Et bien voilà : c’est fait : l’ascension de la Dent du Géant à 4013m, réalisée en tête avec H. et L. comme compagnons de cordée. Une superbe montée, longue et physique, au même endroit que la semaine précédente : l’Aiguille de Rochefort et son arête. Les dalles de Burgener ont été passées quasi en totalité en libre, dans la dernière longueur arrivant au sommet : j’ai utilisé les cordes, la verticalité n’aidant pas du tout mon niveau. Le début de l’ascension ne permettait pas de monter en « grosses » , du coup nous avons mis les chaussons après la vire et la 1° longueur. Du fait de mes 2 cordes de 60m : nous sommes arrivés aux pieds des dalles après la 2° longueur. Le premier sommet et le 2° ont été atteint sans trop de difficultés, la vue plus que magnifique avec la vierge et l’arête de Rochefort m’aurait fait piquer un pti som tout là haut ! On était bien, pas trop de vent, il faisait bon, le départ assez tardif nous a effectivement permis de grimper avec le soleil. Par contre, nous sommes arrivés avec 30 mins de retard au repas du soir. On ne peut pas tout avoir ! Les rappels étaient fantastiques bien que loupés au premier : je me suis arrêté trop tôt ne voyant celui 15m plus bas et c’est quelque chose qui me fait peur … me retrouver au bout de la corde et me dire : MERDE il est où le relais ! … Du coup cette erreur nous aura permis par contre de sauter le dernier rappel et de faire une longueur complète de corde en quasi fil d’araignée. Y a pas à dire : c’est bien aussi quand on pose les pieds par terre après plusieurs heures à cotoyer le vide …. car là , on parle vraiment de vide !  Le lendemain : nous devions faire l’arête SE de la Tour Ronde mais les infos locales nous donnaient l’approche en glace et sans les piolets tractions dans du 50°-55°, cela était impossible, du coup nous nous sommes rabattus sur la traversée de l’Aiguille d’Entrêves qui, très aérienne et avec la fatigue de la veille et la nuit en refuge, nous a fait contourner le sommet … Les difficultés n’étaient pas présentes, tout comme la motiv ! Y a des jours avec … et d’autres sans … La Dent du Géant c’était avec en tous cas !!!!!!! VOICI LES PHOTOS , on ne peut pas louper la Dent du Géant quelle que soit la photo : une pointe massive qui pointe vers le ciel ! 874m D+ – 160m de grimpe – et 12h refuge à refuge avec les pauses et 3 à grimper –

[maptype=G_HYBRID_MAP;gpxview=all;gpxelevationcolor=green]