Dôme des Glaciers par l’arête des Lanchettes – 3592m – 072016 Juil11

Tags

Related Posts

Share This

Dôme des Glaciers par l’arête des Lanchettes – 3592m – 072016

Arête des Lanchettes

Arête des Lanchettes

Un bien joli week-end auquel je ne m’attendais pas vraiment.  Ma nouvelle vie me laissant du temps , je profite donc de ces moments pour me remettre à ce que j’aime : vadrouiller à la montagne et partager ces moments. Quelle chance ce week end d’avoir partagé cela avec 5 nanas toutes aussi motivées les unes que les autres. Une course sur 2 jours de 900m/jour pour arriver à cette bonne altitude de quasi 3600m.

Une course pas très difficile, le passage le plus interessant étant la montée derrière le refuge où j’ai opté pour un final un peu plus direct et ma propre trace pour un peu plus raide avant d’arriver sur l’arête qui nous emmenait jusqu’au Dôme. Niveau II, avec quelques passages aériens à protéger ( dans le style des Crochues ).

Après 2 heures de route pour arriver au parking et essayer de choper le mini bus jusqu’au départ du sentir nous menant au refuge Robert Blanc, bus dont les destinations avaient changé, nous avons dû marcher un peu plus sous un soleil de plomb … des arrêts près des cascades et se rafraichir pour finir par quelques névés avant le refuge.

Ce refuge est implanté en plein milieu d’une sorte de grand cirque qui traverse le chemin faisant le tour du Mt Blanc, l’accès n’est pas compliqué , juste long sous le soleil … mais la bière est tjs aussi bonne là haut. Nous marchions en voyant la destination du lendemain : le Dôme en dessous de l’aiguille des Glaciers , plus haut sommet local ( Aiguille en AD qui m’a bien tenté ).

Un acceuil très sympa au refuge ! Ils nous ont demandé l’heure du lever sans nous l’imposer ! Nous avons donc avancé d’une heure le départ afin pallier à la vitesse du groupe par rapport à la vitesse d’approche du samedi ( et cela nous a bien servi pour le retour le dimanche avec le bus !!!!!! Yeah !!! ). Un lever à 3h45 pour un départ à 4h .. et mais une chaleur là haut à un point où la gore-tex est restée dans le sac, et c’est le coupe vent raidlight qui m’a fait la journée ! Au lever, je suis aller voir à l’extérieur car j’étais levé un peu plus tôt et là j’ai vu un superbe spectacle : la voie lactée sous mes yeux !!!! Elle était là toute belle et je n’ai pas résisté à prendre quelques photos qui sont dans la gallerie … parfois, on ne lève pas les yeux assez haut !

Comme à l’accoutumée dans mes courses : On se prépare vite, on sort preums … mais on avance à la bonne allure ensuite sans se stresser . Tout est dans l’organisation et cela nous a permis aussi d’être peinard ( ou quasi presque ) dans les horaires.  La frontale à peine utile , mais j’ai opté pour une montée comme en ski de rando  au départ pour s’échauffer doucement et surtout ne pas brusquer A. qui n’était plus très sûre de venir la veille. L’arrivée sur l’arête était quelque peu scabreuse à cause du chemin des personnes qui partaient dans tous les sens et une petite glissade sur la partie raide que personne n’a voulu suivre, justement c’est le chemin que j’ai préféré et me faire de belles marches : un 50° maxi sur une dizaine de mètres, ce qui nous a permis de ne pas perdre du temps derrière les autres cordées et entamer l’arête sans attendre. De ttes manières , le but était de ne pas perdre du temps , mais en aucun cas faire la course ( 2 choses différentes ! ). L’évolution sur l’arête s’est faite à un rythme tranquille et rester au niveau de la participante la moins expérimentée, quelques passages aériens pour augmenter les battemens du coeur :).

L’arrivée sur la partie enneigée était assez tard dans la matinée : au lieu de 5h pour l’arrivée au dôme nous avons mis quasi 6h et pas de chance : le brouillard était sur le Dôme , même si nous avions eu un petite éclaircie pour faire rapidement une photo :). Ensuite : la loooooooooongue descente sur le glacier qui a mis à rude épreuve les genoux d’A. mais qui a été très courageuse malgré la fatigue !

L’arrivée à la moraine fût un plaisir … enlever ces fringues et se mettre en short tee shirt ! ENFINNNNN :), le chemin de la descente n’a pas été le même qu’à la montée … le trajet total a été une belle boucle de 1800 mètres de D+ environ avec une quinzaine de kilomètres au total. Nous avons réussi à avoir le mini bus de 14h30 quelques instants avant son départ de la redescente. Ouf !! ça m’a libéré pour la suite de la journée !!! Au final : un très beau week end … ds bonnes rigolades, une bonne fatigue … et surtout une ambiance sympa et des projets futurs très constructifs. Parti pour des nouvelles aventures !

Et voici la gallerie de photos : ICI